LA MISSION DE L'OBSERVATOIRE

TRAVAIL & EMPLOYABILITÉ

Notre groupe d’expert issu de divers horizons du monde professionnelle et de l’enseignement se donne la mission de produire régulièrement des rapports et des recommandations qui contribueront à la mobilité de la sécurisation des parcours professionnelle.

LES SENIORS EN FRANCE

0 %
des 55-64 ans sont en emploi
3000 00
Demandeurs d’emploi de 55 ans ou plus

L’EMPLOI DES SENIORS EN FRANCE

En France, le taux d’emploi des 55 ans et plus est en constante augmentation, tandis que le taux d’emploi des 60 ans et plus reste faible par rapport à l’Europe.

Outre l’âge relativement précoce de la retraite, d’autres conditions liées à l’offre de travail des séniors, à savoir la pénibilité et la faiblesse des incitations financières, peuvent expliquer le déclin de ce type d’activité. Du côté de la demande, on peut citer l’écart entre la productivité et la rémunération (réelle et perçue) et la discrimination.

En France, le taux d’emploi des séniors (55 ans et plus) est en constante augmentation, mais il est plus faible que dans d’autres pays européens, en particulier pour les plus de 60 ans. Cette différence peut s’expliquer par le fait que l’âge normal pour bénéficier des prestations est plus bas en France. 

Ainsi, bien que le chômage soit plus faible chez les personnes âgées, celui de longue durée est plus fréquent dans ce groupe d’âge.

En particulier, le handicap lié à l’âge, réel ou imaginaire, est susceptible d’être exacerbé par la diminution des possibilités de formation en fin de carrière, ce qui limite le potentiel d’adaptation au travail. 

De même, les niveaux de salaire, lorsqu’ils sont déterminés indépendamment de la productivité (par exemple, les échelles de salaires), peuvent dans certains cas affecter la demande de travail d’une entreprise.

Du côté de l’offre de main-d’œuvre, les règles d’indemnisation du chômage, qui protègent davantage les travailleurs âgés, peuvent en même temps entraîner une réduction des incitations financières à travailler en fin de carrière. 

Enfin, dans certaines professions, les conditions de travail ne sont pas adaptées au vieillissement de la population, ce qui peut conduire à une retraite anticipée. Les personnes âgées qui ne travaillent pas et ne sont pas à la retraite sont plus susceptibles que les personnes actives de dire qu’elles sont en moins bonne santé, et cette perception est pire en France que dans les pays européens voisins.

À l’heure où le gouvernement s’apprête à entamer une réforme fondamentale du système de retraite, la question de l’accès à l’emploi et à la formation professionnelle se pose, nous devons traiter la question de l’emploi des séniors comme un problème à part entière. 

Si l’on veut que l’évolution future du système d’âge de la retraite ait un impact significatif sur la situation de l’emploi des séniors, la question de l’emploi des séniors doit être traitée avec courage et conviction

Face à l’échec des politiques ayant consisté à favoriser la sortie des plus de 55 ans du marché du travail, l’observatoire France Sénior appelle à faire de l’emploi des seniors une cause nationale passant par la mobilisation de tous les acteurs à commencer par les employeurs.

études et rapports

Consulter l’ensemble des ressources disponibles sur la thématique de l’employabilité des séniors.

Ressources

Etudes &
Rapports

Le vieillissement de la population, c’est-à-dire l’augmentation relative du nombre d’individus seniors, est un phénomène inédit et une réalité pour l’ensemble des pays occidentaux. (…)

Le nombre de personnes âgées de plus de 65 ans est passé d’un peu plus de 8 millions en 1980 à presque 13 millions aujourd’hui, et les projections font état de 15 millions de personnes pour cette même catégorie d’âge à l’horizon 2030.(…)

La thématique spécifique du retour à l’emploi des seniors occupe une place mineure dans
la politique de l’emploi définie par les pouvoirs publics qui ont préféré accorder une priorité à la lutte contre le chômage des jeunes.

FRANCE
STRATEGIE

Les Métiers en 2030 dresse un panorama chiffré des perspectives des métiers à l’horizon 2030 qui intègre à la fois les grandes tendances observées par le passé et les évolutions attendues sur les plans démographiques, économiques, technologiques et environnementaux.Quels métiers recruteront le plus d’ici à 2030 ?

Dans un contexte pourtant marqué par le vieillissement de la population et le ralentissement des gains de productivité, la question de l’emploi des « seniors » a été peu présente en France depuis la crise dans les débats de politique économique et souvent abordée sous l’angle des politiques d’offre.

Malgré une nette hausse du taux d’emploi des seniors depuis une vingtaine d’années, la France se caractérise encore par un faible taux d’emploi des 60-64 ans, qui reste inférieur à 30 % en 2017, contre plus de 42 % en moyenne dans l’Union européenne.

DARES

Le taux de chômage de l’ensemble de la population active n’a pas connu de rupture de série, contrairement au taux de chômage des personnes de 55 ans et plus

L’activité des seniors est très variable selon l’âge, décroissant rapidement après 54 ans, âge auquel neuf hommes et près de huit femmes sur dix sont actifs en 2010. À 59 ans, un senior sur deux est hors du marché du travail, alors qu’ils n’ont, pour la plupart, pas encore l’âge légal de départ à la retraite.

En 2021, en moyenne, 6,1 % des 55-64 ans occupant un emploi sont en situation de sous-emploi, c’est-à-dire en temps partiel subi ou au chômage technique ou partiel (taux de sous-emploi) et 6,7 % de ceux qui sont salariés sont en contrat temporaire (intérim ou CDD, y compris emplois saisonniers et aidés en CDD).

OCDE

La guerre en Ukraine a provoqué une crise humanitaire majeure qui affecte des millions de gens. Les chocs économiques qu’elle entraîne, et leurs répercussions mondiales sur les marchés des matières premières, les échanges et les marchés financiers auront également un lourd impact sur la situation économique et les moyens d’existence.

La retraite progressive autorise un assuré à liquider (provisoirement) sa pension, tout en continuant son activité professionnelle de manière réduite. Elle ne constitue pas un droit, sauf pour les salariés déjà à temps partiel, puisqu’il faut l’accord de l’employeur.

Renforcer les incitations pour travailler plus longtemps.Lever les obstacles au recrutement et au maintien dans l’emploi des seniors. Améliorer l’employabilité des travailleurs seniors

Ministères, Sénat & Assemblé Nationale

En 20191 les seniors (55-64 ans) représentaient 4,8 millions d’actifs, soit environ 16 % de la population active (ce chiffre était de 16,8 % au troisième trimestre 2021). En dix ans leur taux d’emploi a progressé fortement pour se rapprocher du taux d’emploi moyen de l’ensemble de la population.

Le terme de « senior » n’est pas anodin. Sa relative banalisation ne peut, ni ne doit faire oublier sa connotation désormais dépréciative vis-à-vis des travailleurs les plus âgés. On lutte mal contre les préjugés en utilisant des termes qui en procèdent. 

Dans le monde sportif, la catégorie « senior » regroupe, selon les fédérations, les pratiquants âgés de 19 ans à 40 ans environ, plus âgés que les juniors et moins que les vétérans. Dans certaines entreprises, un cadre ou un consultant débute sa carrière en tant que junior et devient senior au bout de quelques années d’expérience. 

Rejoignez une organisation dynamique, responsable, innovante et engagée.

France Sénior

Actualité

Rapports de l’observatoire